vendredi 29 août 2014

Stupeur, Tremblements... et Tristesse

Il y a 10 jours, ne voyant pas venir mes règles, j'ai fait un test de grossesse.
Oui, un test que j'ai acheté en me sentant comme un imposteur dans cette pharmacie. Un test que j'ai acheté en étant convaincue que ça ferait venir mes règles. Un test le moins cher possible parce que ça me paraissait bête de dépenser de l'argent pour ça...

Et le lendemain matin, le test a viré au positif immédiatement.

Stupeur.

Comment est-ce possible ? Comment, comment ?
Après la première FIV, l'andrologue nous a dit que MonPetitTwo était un vrai miracle vu les spermatozoïdes récoltés et là, un bébé s'installe tout seul ??!?
Et la maison est trop petite ! Et la voiture aussi ! Est-ce qu'on va assurer financièrement ?
Je viens de passer un entretien pour changer de poste ! Si les retours sont bons, est ce que je vais devoir leur en parler tout de suite ??!?
Est ce qu'on veut le garder ? Est ce que je suis une femme qui peut faire un IVG ?
Est ce que j'ai le "droit moral" de faire un IVG après tout ce qu'on a vécu pour avoir des enfants ?

Tremblements.

Et finalement, après le choc de la découverte, j'ai vu ce cadeau. J'ai réalisé à quelle point on était chanceux ! Un bébé conçu simplement, naturellement, doucement, facilement.
Un bébé surprise mais un bébé aimé.
Un bébé qui bouleverse la famille mais un bébé qui la complète. Un Petit Trois.
Un petit garçon câlin avec mes yeux foncés ou une fille qui ferait la paire avec MaPetiteTwo.
Un bébé qui répare ce parcours difficile, un bébé qui soigne les douleurs de la PMA.

Mais comme le Dieu de l'Ironie est surement le meilleur pote de DNLP, notre miracle est déjà en train de se terminer. Il aura fallu que je réalise que je voulais cet enfant pour que la fausse couche commence. La gynéco m'a confirmé que le sac embryonnaire était déjà vide.

Je suis tellement triste. Même si j'ai déjà 2 enfants magnifiques. Même si j'ai eu peur de revivre des nuits pourries. Même si j’étais soulagée d'en avoir fini avec la varicelle. Même si je ne pensais pas être une maman de 3 enfants.

Oui, je ne suis pas une maman de 3 enfants.
Oui, j'ai bien compris DN que c'est toi qui décide.

Je pleure.




2 commentaires:

  1. Oh la la, je suis désolée. C'est terrible de porter la vie en soi et de se la faire enlever.
    Je comprends tout le cheminement de ta pensée. J'aurai sans doute eu exactement le même.
    Je t'envoie toutes mon soutien pour cette difficile épreuve.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. J'étais si heureuse de lire ton début de post... Je suis désolée... tellement désolée... Plein de courage pour les jours qui suivent... Et viens nous donner de tes nouvelles. Bisous

    RépondreSupprimer