vendredi 19 juillet 2013

Il pleut.

Il pleut. C'est le premier orage aussi fort depuis le début de l'été. Un éclair n'a pas dû tomber loin, le bruit a été assourdissant. MonPetitOne a été réveillé, il nous appelle. On le prend avec nous dans le salon, il a eu peur. On attend que la pluie se calme et que l'orage passe. Tout le monde va se coucher.

Alors que je suis dans un demi sommeil, je sens quelque chose de bizarre, ça coule ! Je me lève d'un bon, est ce que c'est bien ce que je crois ? Oui, je confirme, pas de doute possible, je suis en train de perdre les eaux ! Cette situation est assez irréaliste : je suis debout à coté de mon lit, une énorme flaque à mes pieds, et j'ai l'impression que ça ne va jamais s'arrêter de couler. Il est 4h30. Je dis à mon mari "hé !!! Je suis en train de perdre les eaux (il dort), je perds les eaux !!! (il ne dort plus !)". Il se lève d'un bon, je le briefe : "On a 2 heures à partir de maintenant pour aller à la maternité". Il part comme une flèche dans la salle de bain et revient avec sa brosse à dents dans une main et une serviette éponge dans l'autre. Puis il se couche de nouveau "je ne me sens pas bien, il faut que je m'allonge !!"

On se tâte: qui va s'occuper de MonPetitOne ? Est ce qu'on appelle mes parents qui habitent à une heure de route ou est ce qu'on appelle un de mes frères qui habite plus près mais qui doit aller travailler et qui aura moins de temps ? On appelle ma mère qui dit qu'elle arrive tout de suite, sa valise étant déjà prête dans le coffre de la valise. Je finis de rassembler les affaires pour la valise de maternité (tout est ok) et aussi pour MonPetitOne, est ce qu'il a tout ce qu'il faut pour son petit déj et pour sa journée à la crèche ? Je finis d’écrire les consignes pour la journée avec une lettre pour la directrice : "J'autorise ma maman à récupérer mon enfant à la crèche".

Ma mère rappelle. Elle est partie mais a peur de ne pas arriver assez vite. Elle propose qu'on appelle mon frère, au moins pour faire le relais. Mon premier frère ne répond pas, malgré mes 6 appels. Mon deuxième frère répond tout de suite et me dit qu'il arrive. Il m'envoie un sms tout les 4 min pour m'indiquer où il en est, ce qui me fait rire. Je l'imagine bien rouler à fond, seul sur la route... même si il nous a certifié qu'il n'avait pas dépassé les limitations de vitesses ! (ce que j'ai du mal à croire). Mon mari l'attend dehors, il le voit arriver à fond et limite se garer au frein à main...

Pendant ce temps là, les contractions ont commencé. Elles sont maintenant assez fortes mais je ne fais pas attention à la fréquence, je suis occupée par la logistique. Je suis quand même obligée de m'arrêter pour respirer. Je fais un peu de ballon, je marche un peu, je gère.

Mon frère est là, les valises sont dans la voiture. Il est 6h15. On en a pour 30 min de trajet, il est temps de partir. Ma maman arrive. On va réveiller MonPetitOne pour lui dire que comme on lui a expliqué, c'est le moment de partir à la clinique, le bébé veut sortir. Tonton et Mamie vont s'occuper de lui. Il a l'air content, il n'a pas de questions alors on monte dans la voiture et on y va.

Je respiiiiiiiire, je respiiiiiiire

4 commentaires:

  1. Ahhhhhh !! Je guettais de tes nouvelles !!!
    Rhôôô, tu nous fait languir en plus !!!
    J'espère que tout c'est bien passé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tout s'est bien passé ! Pour le suspens, je ne fais même pas exprès, j'essaie d'écrire dès que j'ai 2 min mais c'est rarement le cas ces jours-ci !

      Supprimer
  2. Oh ce que c'est émouvant - on n'en est même pas encore à l'arrivée du petit deux que j'ai déjà les larmes aux yeux...
    Vivement la suite!!! C'était quand tout ça?
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était y'a 10 jours déjà !!! Ca passe vite !

      Supprimer